La cérémonie du thé en Chine : Le Zhong

zhong-blog

Une méthode de dégustation héritée des Chinois…

Comme vous le savez, la Chine est le berceau du thé ! En effet, près de 10 000 thés sont référencés, il faudrait plus d’une vie pour les découvrir. Le Zhong (ou Gaiwan) s’est développé dans la dynastie des Ming en Chine, vers le 15ème siècle. Il permet d’infuser le thé et de garder toutes ses propriétés gustatives en termes d’arômes et d’odeurs.

La Chine fournit toutes les couleurs du thé. Le Zhong est surtout utilisé pour la dégustation de thés blancs; il s’agit d’une tasse, le plus souvent en fine porcelaine, possédant un couvercle et le tout posé sur une soucoupe. En raison de sa forme et de la finesse de sa porcelaine, le Zhong retient peu la chaleur. Il est donc particulièrement adapté aux thés délicats: blancs, verts ou jaunes, qui infusent à basse température.

Toute une symbolique se cache derrière le Zhong : le couvercle évoque le ciel, la tasse symbolise l’homme et enfin, la soucoupe représente la terre.
Premièrement, il faut placer le thé en vrac dans la tasse. Deuxièmement, il suffit de verser l’eau chaude (environ 70°c) puis de laisser infuser 3 minutes environ. Vous pouvez ensuite admirer les feuilles de thé infusées tombant au fond de la tasse.

Lorsque vous dégustez un thé, il suffit de pousser légèrement le couvercle qui retient les quelques feuilles de thé à la surface. Vous pouvez rajouter de l’eau sur les feuilles de thé une fois de plus.

Le Zhong permet également de voir le thé pendant qu’on le boit. Il n’altère pas les saveurs et l’odeur du thé.